Aller au menu principal
Centre du Florès.
Accueil  >  CISSSL - Centre du Florès  >  Qui sommes-nous  >  L'histoire du CISSSL – Centre du Florès

L'histoire du CISSSL – Centre du Florès

Le Centre de réadaption La Ruche et le Centre de réadaptation Capar ont vu le jour en 1970 grâce à l'initiative de l'Association de Saint-Jérôme pour les personnes déficientes intellectuelles et la volonté des citoyens de Lachute; ces personnes étaient désireuses de créer un centre de travail pour jeunes adultes déficients intellectuels de la région des Laurentides. En 1979, la transformation du réseau privé des établissements Anbar (Rosemère et Carillon) amène la mise sur pied des Centres de réadaptation du Contrefort, lesquels se voient conférer le mandat d'assumer la relève résidentielle et le soutien à la personne, à la famille et aux proches et de l'étendre à l'ensemble de la clientèle régionale.

En 1991, le Centre d'entraînement socioprofessionnel (CESP) qui offre des services d'adaptation au travail à des personnes vivant avec des problèmes de santé mentale, se joint au Centre de réadaptation La Ruche.

Dans la foulée de la Réforme dans les services de santé et les services sociaux, les Centres de réadaptation du Contrefort reçoivent, en avril 1993, le mandat de la gestion des ressources de type familial.

Au premier avril 1995, par suite du regroupement de ces partenaires sous la direction d'un conseil d'administration unifié, les trois corporations se sont fusionnées sous l'appellation Centre du Florès. Florès ... Faire florès... Obtenir des succès, de la réputation, réussir. Ce concept était tout à fait désigné pour représenter à la fois les buts poursuivis, les efforts déployés par la clientèle, les familles, les partenaires, le personnel et ... les résultats obtenus.

Depuis ce temps, différents éléments sont venus se greffer à la mission du Centre du Florès: l'organisation des services en santé mentale de la région des Basses-Laurentides notamment l'implantation de services d'hébergement de crises, les services aux personnes présentant un trouble envahissant du développement, la désinstitutionnalisation de la clientèle de la Résidence Sainte-Marguerite. 

En 2005, construction de Marlyne, la p'tite girafe regroupant le service Enfance-Famille 0-5 ans pour les enfants ayant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement.
Au premier avril 2007, transfert de la mission DI-TED des Hautes-Laurentides vers le Centre du Florès.  Le Centre du Florès est alors le seul centre de réadaptation en DI TED de la région des Laurentides.

Le 31 mars 2015, le dernier conseil d'administration du Centre du Florès siège. La fusion de tous les établissements de santé de la région crée le nouveau Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides. Le Centre du Florès est fait parti depuis ce jour.

Dernière mise à jour le : 22 avril 2015


© Gouvernement du Québec 2017